Pour quelles raisons est-il recommandé de souscrire à une assurance scolaire ?

En termes d’assurance, les assureurs proposent le plus souvent des couvertures habitation, maladie, santé et automobile. Mais, les assurances peuvent aussi s’étendre dans l’univers scolaire. Ces types d’assurances offrent des garanties qui permettent en fait d’accompagner les enfants durant toutes leurs scolarités. Elles couvrent donc les dommages causés ou subis par l’écolier durant son cursus. Cet article est destiné aux personnes qui ne maîtrisent pas encore la portée et l’importance de souscrire à une assurance scolaire. Lisez pour en connaître quelques avantages.

Pour bénéficier du remboursement des dommages corporels

Sur le chemin de l’école, les enfants sont exposés à de nombreux risques plus grands les uns que les autres. Des risques qui peuvent détruire complètement la vie de votre enfant ou engloutir toutes vos économies lorsque vous n’êtes pas assuré. À titre illustratif, l’on peut prendre le cas d’un écolier en route pour l’école renversé par un chauffard non assuré ou qui prend la suite. La garantie accident corporel de l’assurance scolaire proposée sur ce site permet de couvrir l’intégralité des frais liés au soin des sévices subis par votre progéniture. Il en est de même pour les sinistres qui surviennent au sein de l’école.

Pour couvrir les dommages causés par l’écolier à un tiers

Un autre avantage de la souscription à une assurance scolaire, c’est qu’elle vous permet de bénéficier d’une garantie responsabilité civile. Cette dernière permet en réalité de couvrir les dommages matériels et corporels que l’enfant cause à un tiers en situation d’école. Comme sinistres pris en charge, l’on peut par exemple énumérer les bousculades aboutissant aux vêtements déchirés ou aux fractures ou encore aux lunettes écrasées par mégarde. Les garanties de l’assurance scolaire couvrent même les incidents causés par l’enfant à l’un des membres du personnel de son école. La prise en charge consiste pour l’assureur à indemniser la victime sans qu’aucun sou ne provienne de votre poche. Mais, ceci est possible uniquement dans le cas où l’incident survenu n’a pas été volontairement causé par l’enfant assuré.

Share