Achats et loisirs : vive les “shopping centers” !

15/10/2012 Aucun commentaire

Le premier centre de shopping brésilien,  Iguatemi à São Paulo, a été inauguré en 1966. Depuis, le secteur brésilien des Shopping Centers s’est considérablement développé, et ces derniers sont devenus un lieu privilégié d’achats et de loisirs pour les brésiliens. Quelle est la taille de ce marché aujourd’hui, et quels sont ses objectifs de croissance à court terme ? Mais surtout, qui fréquente les Shopping Centers au Brésil, et comment ce public consomme-t-il ?

Par Laurence de Raphelis-Soissan

 

Le secteur des Shopping Centers au Brésil en 2011…

  • L’an passé, le Brésil comptait 441 centres d’achats, qui employaient 775 000 personnes. Avec une moyenne mensuelle de 376 millions de visites par mois, les Shopping Centers brésiliens ont généré 108 milliards de reais de chiffre d’affaires en 2011. Cette année, on prévoit déjà une augmentation des ventes de l’ordre de 12% par ce canal.
  • Au niveau de leur implantation, plus de 55% des Shopping Centers sont situés dans le Sudeste du pays, l’État de São Paulo en regroupant à lui seul 33% du total, loin de devant l’État de Rio de Janeiro (12%) et celui du Minais Gerais (8%).
  • Du côté des villes, São Paulo est celle qui réunit le plus de “Shopping” (au nombre de 54), suivie par Rio de Janeiro (31) et de Belo Horizonte (21).
  • Le marché des Shopping Centers représente 18.3% du commerce de détail brésilien et 2,7% du commerce des produits électroménagers.

Aujourd’hui et demain…

  • Cette année, est prévue l’inauguration de 30 nouveaux Shopping, dont 11 ont déjà ouvert au public.
  • Et, d’ici à la fin 2013, ce sont 40 Shopping Centers supplémentaires qui verront le jour sur le territoire brésilien.

 

 

Le profil des visiteurs des Shopping Centers au Brésil…

En partenariat avec l’institut d’études GFK, l’Associação Brasileira de Shopping Centers a réalisé une étude sur le profil des personnes qui fréquentent les centres de Shopping au Brésil. Ont ainsi été interrogés 3.240 consommateurs, résidant dans 6 grandes villes du pays (São Paulo, Rio de Janeiro, Salvador, Porto Alegre, Brasília e Belo Horizonte). Voici les données les plus intéressantes résultant de cette enquête :

  • Cette année, pour la première fois,  la Classe D apparait dans la population fréquentant les “Shopping” (1% du total, le plus fort taux constaté étant dans la ville de Salvador avec 3%) et l’on note une nette progression de la classe C qui représente 23% du total en 2012 (21% en 2009). Les classes B et A représentent respectivement 54% et 22% du total.
  • Les visites au “Shopping” font partie de la routine hebdomadaire de ceux qui les fréquentent : 65% des personnes interrogées déclarent en effet s’y rendre au moins une fois par semaine. Le facteur qui influe sur la fréquence des visites mensuelles du “Shopping” restant, sans surprise, la capacité de pouvoir d’achat.
  • 40% des personnes interrogées déclarent se rendre dans un Shopping avec pour motivation première d’y faire des achats. Citons parmi les grandes motivations suivantes, loin derrière : la promenade pour regarder les vitrines et les repas ou snacks dans les restaurants, cafés ou lanchonetes.
  • Les femmes (55%) et les hommes (45%) fréquentent quasiment dans les mêmes proportions les Shopping Centers. Les femmes achètent toutefois davantage (42% vs 37% pour les hommes), dépensent plus (R$149 en moyenne vs R$145 pour les hommes) et visitent davantage de magasins (2,3 vs 1,9 en moyenne).
  • La durée de visite du “Shopping” est également plus élevée dans la population féminine : 79 minutes pour les femmes vs 64 minutes pour les hommes.
  • Enfin, les visiteurs de Shopping Centers ont, en majorité, un niveau moyen d’études élevé : “supérieur” pour 44% des personnes interrogées, et “médio” pour 16% .

 

 

Référence : Associação Brasileira de Shopping Centers (ABRASCE) ; Étude “Perfil do Frequentador de Shopping Centers 2012″, ABRASCE/GFK, 2012.

 

 

 

 

Mots-clés : TENDANCES

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)