Services sociaux : plus de la moitié des brésiliens souffrent de carences

29/11/2012 Aucun commentaire

Si la pauvreté a diminué au Brésil ces dernières années, 58% des brésiliens souffrent encore de carences dans le domaine social. Selon les données de l’IBGE, l’accès aux services de base comme l’électricité, à la sécurité sociale, à l’éducation, ou encore à un logement décent, n’est pas le lot de tous. Ce que disent les chiffres…

 

  • 32,2% des brésiliens vivent dans des habitations ne bénéficiant pas de tous les services publics suivants : approvisionnement en eau par le réseau général, égouts ou fosse septique, collecte des déchets ou électricité.


  • 31,2% des brésiliens ont des enfants âges de 6 à 14 ans qui ne sont pas scolarisés, ou sont des personnes de 15 ans ou plus analphabètes, ou encore sont des personnes de 16 ans ou plus qui n’ont pas terminé l’enseignement fondamental.

 

  • 21,3% des brésiliens n’ont pas accès aux programmes de sécurité sociale (transferts de revenus, pensions, retraites).

 

  • 4% des brésiliens vivent dans des logements insalubres : absence de murs en briques ou en bois ; absence de toits en tuiles, en dalles ou en bois ; logement à plus de 2,5 personnes dans une même chambre.

 

 

Référence : Síntese de Indicadores Sociais 2011, IBGE, 2012.

 

 

Mots-clés : TENDANCES

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)