Remises de peines : après les livres, le vélo !

14/08/2012 Aucun commentaire

Décidément les remises de peines sont à la mode dans les prisons brésiliennes ! Il y a quelques semaines, la presse du monde entier s’est fait l‘écho du projet « Rémission par la lecture », mis en place dans quatre prisons du pays. Vous en avez sûrement entendu parler : moyennant la lecture d’un certain nombre de livres, quelques prisonniers dûment choisis peuvent diminuer leur peine de prison. En revanche, on a peu parlé du projet pionnier mis en place dans la prison de Santa Rita do Sapucaí (Minas Gerais), permettant de réduire sa peine de prison…en pédalant.

 

Cette initiative, intitulée « Une lumière pour la liberté » a été mise en place par un juge local. Son objectif ? Générer de l’électricité en pédalant sur un vélo, pour alimenter une batterie permettant d’éclairer une place de la ville.

Toute la municipalité a participé à la mise en œuvre de ce projet : la police municipale a fourni les bicyclettes, des entreprises locales ont apporté batteries et convertisseur, des ingénieurs ont assuré le bon fonctionnement du tout…et un commerçant a même offert les tennis, permettant aux prisonniers de pédaler confortablement.

Ils sont ainsi huit détenus à se relayer sur quatre bicyclettes installées dans la cour de la prison. Leur motivation : toutes les 16 heures de pédalage, ils « gagnent » un jour de prison en moins. Chaque détenu pédalerait ainsi en moyenne entre 6 à 8 heures par jour. Chaque soir, un gardien récupère la batterie chargée et l’apporte sur la place afin d’alimenter ses éclairages. Et, chaque matin, la batterie retourne à la prison pour être rechargée.

 

L’initiative « citoyenne » semble avoir du succès auprès des détenus puisqu’une file d’attente est déjà en place…Il faut dire qu’à raison de quatre vélos pour cent trente prisonniers, les places sont chères.

 


A lire aussi sur Les BRASILEIROS : Prisons : et les droits humains ?

 

 

 

Mots-clés : , , TENDANCES

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)