Fête des 15 ans : il était une fois, les “Cendrillon” d’un soir…

3/03/2012 1 commentaire

La Fête des 15 ans ou le Bal des débutantes…au delà de la symbolique de l’événement, la promesse d’une soirée digne d’un véritable conte de fées pour les jeunes brésiliennes. Il est vrai que tous les éléments sont réunis pour les faire rêver : robe de princesse, bague, cavaliers, valse…Tombée un temps en désuétude, cette Fête est à nouveau attendue avec impatience par les adolescentes de tous les milieux…pour le plus grand bonheur, parfois, des « wedding planners » ! Petit tour de valse avec les « Cendrillon » d’un soir…

Par Christine Pouget

 

Tu deviens une femme, ma fille…

Au Brésil, on considère qu’à l’âge de 15 ans, les jeunes filles quittent le monde de l’enfance, pour entrer dans celui des adultes. Pour marquer ce passage, les familles organisent une soirée, appelée Fête des 15 ans ou Bal des débutantes.

Bal des débutantes ? Tout simplement parce que la Fête peut emprunter, dans son déroulement, certaines traditions du Bal des débutantes « à l’européenne » (robe, cavaliers, valse, etc). Au fil de l’Histoire, ce Bal, d’origine anglo-saxonne, a dépassé les frontières européennes et s’est implanté dans les différents pays d’Amérique. Si chaque pays en a fait une interprétation propre, le Brésil, lui, s’en est inspiré pour la célébration de sa Fête des 15 ans.

Très populaire au Brésil dans les années 50, cette Fête était à l’origine organisée par plusieurs familles. Après avoir connu un essoufflement dans les années 80-90, période durant laquelle les adolescentes lui préféraient un cadeau ou un voyage, elle revient aujourd’hui en force. Elle est désormais organisée individuellement par chaque famille.

 

 

La soirée…dans la tradition !

Nous sommes le soir de la fête, la célébration du passage à l’âge adulte peut commencer. Vêtue d’une robe longue, digne d’une Cendrillon des temps modernes, la jeune fille fait son entrée dans la salle de bal. Place aux rituels…

  • Laisser derrière soi l’enfance : la jeune fille offre l’un de ses jouets d’enfance à l’une des plus jeunes invitées présente dans la salle.
  • Entrer dans le monde des adultes : le père, aux pieds de sa fille, lui ôte ses chaussures plates et la chausse de chaussures à talons.
  • Devenir une femme : la jeune fille reçoit une bague, symbole de féminité, que lui passe son père ou son cavalier.
  • Souffler sur l’enfance : 16 bougies sont ensuite allumées, chacune représentant une année de la jeune fille. Les « dames d’honneur » en tiennent chacune une, la 16ème étant dans les mains de la jeune fille. Celle-ci ouvre le bal avec son père, et, en tournoyant dans la salle, souffle une à une les bougies. La valse se poursuit dans les bras de son parrain, qui la confiera ensuite à son cavalier. Quand tous les invités ont rejoint le couple dans la valse, on peut alors entamer le « Parabens » (Félicitations) et la fête peut continuer ! La jeune fille peut, au cours de la soirée, quitter sa robe de Cendrillon pour revêtir une robe de soirée qui lui permettra de danser plus à son aise sur des musiques contemporaines.

 

Nous vous invitons à regarder en vidéo une Fête des 15 ans, organisée dans la tradition :

 

 

 

Une fête qui fait le bonheur des « wedding planners » …

La Fête des 15 ans est célébrée dans tous les milieux sociaux au Brésil. Certains, parmi les plus fortunés, n’hésitent pas ainsi à faire appel au service de sociétés organisatrices de mariage pour les assister dans la mise en place de la soirée.

Ces sociétés, « wedding planners » comme on les appelle, ont en effet saisi l’opportunité du retour à la Fête des 15 ans dans la tradition. Elles assistent la jeune fille et sa famille dans les choix du thème de la fête, des invitations, du traiteur, de la robe de la jeune fille et de celles des demoiselles d’honneur. Elles veillent au respect des codes de la soirée et proposent toute une gamme d’animations : séances de photos, montage video de la soirée, présence d’une vedette ou encore souvenirs-cadeaux qui seront remis en fin de soirée.

Rien n’est laissé au hasard : la liste des invités, composée principalement de la famille et de ses amis, fait l’objet d’une sélection minutieuse. Parmi ces derniers, il faudra définir les « cavaliers » de la jeune fille et les « demoiselles d’honneur »… La salle est décorée selon la thématique choisie avec le “wedding planneur” et les buffets s’apparentent…à des buffets de noces. Le scénario de la soirée est réglé avec précision, et chacun s’entraîne à danser la valse avant le jour J.

  • Quelques sites spécialisés dans l’organisation de la Fête des 15 ans :

Festa de 15 anos

Planner 15

  • Quelques magazines spécialisés :

Inesquivel Festa 15 anos

DEBUTANTE acontece

 

 

Chiffres et tendances…

  • 40% : c’est le taux de réservation des salles des fêtes pour la célébration de la Fête des 15 ans
  • Plus de Fêtes de 15 ans à organiser que de mariages : c’est le constat des agences d’événements ces dernières années.
  • Plus de 135 communautés dédiées à la Fête des 15 ans, rien que sur le réseau social Orkut. Parmi les sujets d’inquiétude des futures princesses d’un soir : « Comment vaincre l’anxiété le soir de la fête ? », « Comment ne pas tomber avec les talons ? », « Faut-il quinze couples pour danser la valse ? » etc.
  • De R$ 185 à R$ 220 par personne* (sur la base de 100 convives) : c’est le prix que sont prêtes à payer certaines familles pour une fête élégante.

 

 

La Fête des 15 ans…ailleurs 

  • A Cuba, la Fête des 15 ans est célébrée par toutes les classes sociales. L’événement revêt tant d’importance pour les cubains qu’il se dit  que les deux périodes « phares » dans la vie d’une femme, sont ses quinze ans et son mariage.
  • Au Mexique, cette fête, appelée Quinceañera, est tout aussi importante. Dans les familles catholiques, elle est précédée par une Messe en actions de grâce pour la Vierge Marie, en présence de la famille et des amis très proches. A l’issue de la cérémonie, l’assemblée réunie à l’église rejoint les invités et le bal, avec son rituel propre au Mexique, peut commencer.
  • Aux Etats-Unis et au Canada, la Sweet Sixteen est en de nombreux points similaire à la Fête des 15 ans : la jeune fille souffle 16 bougies sur son enfance, son père lui remet des chaussures à talons. Seule différence : la mère coiffe sa fille d’une tiare…

 

* 80 à 100 euros environ par personne.

 

A lire aussi sur Les BRASILEIROS :

“Chás” : petits cadeaux entre amis

Brigadeiro : le regard “gourmet” de Juliana Motter

Fêtes brésiliennes : les gâteaux de Soraya Escher


 

 

 

 

Mots-clés : , , STYLE DE VIE
Un commentaire to “Fête des 15 ans : il était une fois, les “Cendrillon” d’un soir…”
  1. Vaness says:

    J’ai eu l’occasion de participer à la fête des 15 ans de ma cousine brésilienne (issue d’un milieu social plutôt confortable), et je suis restée stupéfaite de voir l’ampleur de l’évenement. Plus d’un an de préparation, et un tralala d’enfer : chanteur, location de limousine, tenues ultra kitchs, séance maquillage, spa, plus de 150 invités, traiteur etc. A mon sens, c’était complètement démesurée. Une fête d’anniversaire à 10 000 euros ! Mes amis français présents à cette “petite” sauterie ne s’en sont toujours pas remis. Ce soir-là, nous étions dans un autre monde. En toute sincérité, ça frolait le ridicule. On s’est aperçu également que les gamines de 15 ans, étaient bien moins matures que nos petites ados françaises.
    Bref, nous en gardons un souvenir amusé et surtout inhabituel !!!

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)