L’image du Brésil se joue maintenant

13/03/2012 Aucun commentaire

Quel est l’évènement qu’attendent avec impatience plus de la moitié des brésiliens ? La prochaine Coupe du Monde de football bien sûr ! Et si 80% d’entre eux se disent fiers que leur pays en soit l’organisateur, ils restent toutefois pragmatiques sur les efforts restant à accomplir pour accueillir l’événement (notamment en termes de sécurité et d’infrastructures). Mais chaque chose en son temps, il reste encore deux ans avant le premier coup de sifflet… Arrêtons-nous plutôt sur l’une des problématiques du moment : l’image que le Brésil véhiculera lors de l’événement. Il semblerait en effet que, sur ce sujet, la partie se joue… maintenant !

Par Christine Pouget

 

Un logo et des messages connus, un slogan qui se fait attendre !

La Coupe du Monde de football est l’occasion, pour le pays organisateur, de diffuser des messages. Ceux-ci représentent les valeurs que le pays souhaite communiquer. A ce jour, tout comme le logo de l’évènement, les deux messages fondamentaux sont déjà connus :

  • “Nous célébrerons nos conquêtes et démontrerons nos capacités” sera le message national.
  • “Le Brésil est prêt à enchanter le monde” sera le message pour la communication internationale.

S’agissant du slogan, sa divulgation devrait se faire sous peu. On annonce déjà qu’il trouverait son inspiration dans les grands thèmes suivants : société unie, capacité d’innovation, nature grandiose, terre de joie et…nation du football.

 

Le saviez-vous ?

2010, Coupe du Monde de football en Afrique du Sud…Le message international était “La Construction d’une nation où l’on veut vivre” et le message national “Construction réussie de la nation Afrique“. Le slogan de la Coupe du Monde 2010 était le célèbre “Ke Nako” (“Il est temps” [pour la nation Afrique]).

 

 

La guerre des mascottes…

Les pressenties…

  • Un petit personnage de fiction bien connu des brésiliens, le Saci Pererê, qui avait par ailleurs la faveur du Ministre des sports brésilien. Le Saci, ou Saci Pererê, est un personnage bien connu du folklore brésilien. Il est représenté, selon la mythologie africaine, par un petit garçon noir qui a perdu une jambe en faisant de la capoeira. Également hérité de la culture africaine, le pito, une sorte de pipe, qu’il tient dans sa bouche. Enfin, de la mythologie européenne, il a hérité du pileus, un chapeau rouge porté par les trasgos (un être enchanté du folklore du nord du Portugal), qui lui donnerait des pouvoirs magiques, dont ceux d’apparaître et de disparaître.
  • Des animaux que l’on trouve au Brésil comme l’arara (perroquet), l’onça pintada (jaguar), le jacaré (caïman) et le tatu-bola (tatou).

La gagnante…

L’information vient d’être annoncée dans la presse : le tatu-bola aurait été choisi pour servir l’image de la mascotte. Ce choix représenterait celui de la victoire de la protection de la biodiversité et de l’écologie. Sans compter celle de la FIFA qui avait exprimé sa préférence pour cet animal. Le tatu-bola, animal en voie de disparition, n’existe qu’au Brésil, et particulièrement dans les forêts de Cerrado et de Caatinga. Il est ainsi appelé car il a la particularité de se replier sur lui-même pour se protéger quand il se sent menacé, adoptant ainsi la forme…d’un ballon. Animal nocturne, il se nourrit principalement de termites, de fourmis, d’araignées et de fruits. L’association Caatinga, qui travaille à la défense du tatu-bola, avait lancé une campagne de communication pour faire de cet animal la mascotte de 2014.

En ce qui concerne l’apparence de la mascotte « tatu-bola », il se murmure déjà que l’animal serait bleu, vêtu d’un short vert et d’une chemise blanche…Mais il est préférable d’attendre octobre 2012 pour sa présentation officielle…Un peu de patience donc !

Quel nom pour la mascotte ?

Ce seront les brésiliens qui décideront ! Une consultation nationale populaire sera organisée d’ici la fin de cette année, par internet et SMS, pour le choix de son nom.

 

Le saviez-vous ?

Les mascottes sont des personnages imaginaires symbolisant les valeurs et l’esprit du pays d’accueil de la compétition.

La première mascotte de la Coupe du Monde, World Cup Willie, est apparue en 1966 au Royaume-Uni, soit 36 ans après la 1ère Coupe du Monde de football. Elle représentait un lion, symbole typique du Royaume-Uni, portant un maillot de l’Union Jack avec les mots “World Cup“.

La mascotte officielle de la Coupe du monde 2010 était Zakumi : un léopard avec des cheveux verts. Son nom vient de « ZA », code international ISO 3166-1 pour l’Afrique du Sud, et « kumi », un mot qui signifie « dix » dans diverses langues africaines. L’anniversaire de Zakumi coïncide avec la Journée de la jeunesse (Youth Day) en Afrique du Sud, commémorant les émeutes de Soweto.

 

 

Mystère autour de l’hymne officiel…

Le directeur marketing de la FIFA reste très évasif sur le sujet dans la presse. Tout au plus avance-t-il que l’hymne officiel de la Coupe de 2014 « sera fortement influencé par les valeurs culturelles du peuple brésilien ». On sait également que Sony, partenaire officiel, sera de la partie pour la promotion de la chanson. La marque avait déjà accompagné en 2010 la chanteuse Shakira et son”Waka Waka Freshlyground“, un des succès de la Coupe du Monde de l’époque. A notre connaissance, aucune autre information n’a filtré sur le choix de l’hymne officiel de la coupe du monde 2014. Laissons-nous donc bercer par l’idée qu’il sera à la hauteur du génie musical brésilien !

 

Encore beaucoup d’inconnues donc sur les différents éléments qui composeront l’image du pays organisateur de la prochaine Coupe du Monde de football. Les BRASILEIROS vous tiendront régulièrement informés des évolutions sur ce sujet. Restez connectés !

 

 Actualisation du 30 mai 2011 à lire sur Les BRASILEIROS : Foot : le slogan de la Coupe du Monde enfin divulgué

 

 

 

 

Mots-clés : , SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)