JMJ 2013 : Rendez-vous spirituel à Rio

31/05/2013 Aucun commentaire

Coupe des confédérations dans quelques jours, coupe du monde de football en 2014 et JO en 2016, la ville de Rio de Janeiro est le lieu de prédilection en ce moment pour accueillir les grands événements internationaux. Un autre événement, spirituel cette fois-ci, mais d’envergure internationale également, va animer la cité merveilleuse d’ici peu. Il s’agit des 28èmes Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) qui auront lieu du 23 au 28 juillet prochain. Ces journées seront le premier voyage à l’étranger du Pape François fraîchement élu.

Par Christine Charmeil

 

 

L’origine des JMJ

L’origine de ces journées remonte à l’année 1984, année au cours de laquelle le Pape Jean-Paul II rassemble sur la place Saint Pierre du Vatican des jeunes pour une rencontre internationale.

Un an plus tard, les Nations Unies déclarent l’année 1985 “Année internationale de la jeunesse” et le Pape Jean-Paul II organise alors une nouvelle rencontre à Rome avec des jeunes dumonde entier. A la suite de cette rencontre, le Pape décide de lancer des JMJ annuellement.

Depuis 1986, les JMJ ont donc lieu chaque année, le dimanche des Rameaux, dans les diocèses du monde entier. Tous les 2 ou 3 ans, une ville est choisie pour accueillir cet événement. Ce fut à nouveau Rome en 1986 puis Buenos Aires, Saint Jacques de Compostelle, Czestochowa, Denver, Manille, Paris, Rome, Toronto, Cologne, Sidney et pour finir Madrid en 2011. Cette année, ce sera donc Rio de Janeiro.

 

 

Les JMJ de Rio en quelques chiffres

Cette année, les JMJ devraient rassembler au Brésil plus de 2 millions de jeunes (ces journées ont déjà rassemblé plus de 4 millions de pèlerins, notamment à Manille et à Paris) et seront encadrées par plus de 60.000 volontaires. Au moins 17 homélies et discours seront prononcés par le Pape François 1er lors de son séjour carioca. Compte-tenu du nombre de catholiques attendus, 4 millions d’hosties seront préparées. Le Pape sera sous l’étroite et permanente surveillance de 60 policiers fédéraux et 4 hélicoptères seront affrétés pour ses déplacements. Le coût de ces journées s’élèverait à 118 millions de réais.

Pour participer aux JMJ de Rio, le pèlerin devra payer 608, 538 ou 480 reais, suivant le pays dont il est originaire, les pays étant répartis, en fonction de leur niveau économique, en 3 zones. Ces prix incluent le logement, l’alimentation, le transport, l’assurance et le sac du pèlerin. D’autres forfaits existent, permettant par exemple de passer seulement le WE ou la Veillée des JMJ. 

 

 

Le Programme des jeunes

Catéchèses, témoignages, temps de partages, forum des vocations mais aussi festivals de musique, danse, théâtre, activités culturelles ou même sportives. Au-delà de la découverte d’un nouveau pays et de ses richesses culturelles, ces journées sont surtout une expérience d’unité, de foi et d’espérance pour les jeunes qui y participent.

Lors de chaque JMJ, un thème de réflexion est donné. Pour les journées de Rio, c’est un verset tiré de l’évangile de Saint Matthieu qui a été choisi .  Ce verset, tout comme le choix du lieu de Rio pour les prochaines JMJ, ont été annoncés par le précédent Pape Benoit XVI lors des dernières JMJ de Madrid. En leur confiant ces mots de Saint Matthieu, Benoit XVI a appelé les jeunes catholiques à porter au monde l’espérance qui naît de la foi, à être “le ferment qui fait lever la pâte”

Le Pere Geraldo Dandici Vieira, Directeur du Département de Théologie de la Puc-Rio, commente le thème choisi pour les prochaines JMJ en ces termes : “Nous vivons dans un monde rempli de marginaux, de personnes perdues qui ont eu un parcours difficile. Une relation intime avec le Seigneur fait jaillir le bien”. Il poursuit :” L’ami du Seigneur rayonne d’un bonheur qui éclaire toute sa vie, tout son être, en le rendant beau de la joie d’être son disciple.”

Des récits, témoignages et vidéos des pèlerins ayant participé aux précédentes JMJ, l’expérience de la joie est unanime. Cette joie est aussi prêchée par le Pape Francois 1er et sa rencontre avec les jeunes risque donc d’être détonnante : ” Ne soyez jamais des hommes et des femmes tristes. Un Chrétien ne peut jamais l’être ! Ne vous laissez jamais prendre par le découragement. Notre joie n’est pas une joie qui naît du fait de posséder de nombreuses choses mais du fait d’avoir rencontré une personne : Jésus, du fait de savoir qu’avec lui nous sommes jamais seuls, même dans les moments difficiles, meme quand les chemins de la vie se heurtent à des problèmes et à des obstacles qui semblent insurmontables.”  

Par ailleurs, un temps particulièrement fort est prévu lors de ces journées mondiales de la jeunesse : le chemin de croix sur la plage de Copacabana. Ce chemin, récit de la Passion de Jésus-Christ, aura pour but de créer un lien entre les souffrances vécues par le Christ lors de sa crucifiction et les souffrances auxquelles peuvent être confrontés les jeunes aujourd’hui. Ainsi, à chacune des 14 stations, les pèlerins prieront pour un groupe de jeunes en particulier : jeunes missionnaires, jeunes convertis, jeunes qui se réintègrent dans la société, futures mères, séminaristes, jeunes engagés pour la défense de la vie, fiancés, jeunes femmes qui souffrent, jeunes en situation de handicap, jeunes sur les réseaux sociaux, jeunes prisonniers, jeunes malades en phase terminale,jeunes déficients auditifs et enfin jeunes de tous les continents (Afrique, Amérique du Nord, Amérique latine et Caraïbes, Europe, Asie et Océanie).

 

 

Le Programme du Pape

Copyright Photographic Service L'Osservatore RomanoLe programme du Pape a été divulgué le 7 mai dernier, à la suite de la visite fin avril à Rio du Responsable des déplacements internationaux du Pape, Alberto Gasbarri : “Nous avions un programme définitif courant octobre-novembre pou la visite du Pape au Brésil mais un petit détail a modifié nos plans : nous avons changé de Pape !” L’agenda des JMJ a donc été revu pour tenir compte de la sensibilité du nouveau souverain pontife. Aux visites des lieux hautement touristiques de la ville, le Pape a préféré les rencontres avec les Cariocas.

Ainsi, le Pape Francois visitera des malades à l’Hôpital Saint Francois d’Assise de la providence divine qui accueille en particulier les toxicomanes et malades du SIDA, il se rendra dans la Favela de Manguinhos et ilpassera du temps avec des prisonniers de la ville. Il est prévu que le Pape célèbre une Messe à Saint Sebastien, la cathédrale de Rio, en présence des évêques, des prêtres, des religieux et des séminaristes participant aux JMJ. Enfin, une rencontre avec la classe dirigeante et le Pape est organisée au Théâtre municipal de la ville.

Les temps forts que le Pape partagera avec les Jeunes seront l’accueil officiel des pèlerins le 25 juillet à 17 heures sur la plage de Copacabana, les confessions dans le parc de la Boa Vista et le Chemin de croix à nouveau sur la plage de Copacabana le vendredi 26 juillet, la veillée traditionnelle le samedi 27 juillet sur le Campus Fidei, à 30 kms à l’Ouest de Rio et la Messe de clôture sur ce meme lieu le dimanche 28 juillet. 

Par ailleurs, et comme le lui avait proposé la Présidente Dilma lors de leur rencontre en mars dernier, le Pape se rendra au Sanctuaire de Nossa Senhora de Aparecida, sainte patronne du Brésil, dans l’état de Sao Paulo, où après avoir prié devant la Vierge, il célébrera une Messe dans la Basilique. Ce lieu est évidemment hautement symbolique pour les Brésiliens et la visite du Pape y a donc beaucoup de sens. Le Pape François 1er s’était déjà rendu en 2007 sur ce lieu, en présence de Benoit XVI, à l’occasion de la 5ème conférence des évêques d’Amérique latine et des Caraïbes.

Pendant son séjour carioca, le Pape résidera dans le Centre d’Etudes et de Formation de Sumaré, propriété du diocèse sur les hauteurs de Rio. Compte tenu de la nationalité du Pape, des travaux sont en cours de réalisation dans la churrasqueria

 


“Le Pape est argentin mais Dieu est brésilien”, ces mots formulés par la Présidente Dilma à l’occasion de l’élection de François 1er vont donc résonner de manière particulière cet été dans la tête des 2 millions de jeunes, ou plus, qui sont attendus pour ces journées. 

 

 

Mots-clés : , SOCIÉTÉ

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)