Couples : l’union libre en hausse

17/10/2012 Aucun commentaire

Le mariage, notamment religieux, semble être en désamour auprès des brésiliens. Alors que ce dernier diminue dans les dernières statistisques révélées par l’IBGE, l’union libre fait quant à elle une forte percée. Aujourd’hui, plus d’un tiers des brésiliens seraient dans cette situation conjugale. Le point avec les chiffres….

 

Comparaison des situations conjugales des brésiliens entre 2000 et 2010 :

SITUATION CONJUGALE20002010
Mariage civil et religieux49,4%42,9%
Mariage civil seul17,5%17,2%
Mariage religieux seul4,4%3,4%
Union libre28,6%36,4%

 

Quel est le profil des couples qui vivent en union libre au Brésil ?

  • Les données de l’IBGE montrent que les unions non formalisées sont plus fréquentes dans les classes sociales aux plus bas revenus puisqu’elles représentent 48,9% des populations dont les revenus sont équivalents à la moitié d’un salaire minimum. Lorsque les revenus du couple augmentent, on constate une chute de ce type d’union.
  • On trouve également davantage cette situation conjugale chez les brésiliens de moins de 39 ans et chez les couples Noirs (46,6%) et Pardos (42,6%).
  • Enfin, c’est également le type d’union privilégiée par ceux qui se disent « sans religion » (59,9%).
  • Au niveau géographique, on trouve le plus d’unions libres dans l’État d’Amapá (63,5% du total), et le moins dans l’État du Minas Gerais (25,9%).

 

 

Référence : Censo IBGE 2010, 2012.

 

 

 A lire également sur Les BRASILEIROS :

« SIM ! »

Famille : mariages, divorces, enfants

 

 

Mots-clés : , DIVERS, TENDANCES

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)