Le projet “Cine Tela Brasil” : quand le cinéma brésilien voyage

22/11/2012 Aucun commentaire

Selon l’IBGE, 92% des villes brésiliennes ne disposent pas de cinéma. Et, lorsqu’il en existe, le prix des billets est souvent dissuasif pour une grande partie de la population du pays. “Beaucoup de choses ont évolué au Brésil, mais le nombre de salles de cinéma est encore insuffisant pour permettre à la population d’avoir accès à cette expérience magique”, déclare Laís Bodansky, fondateur du projet Cine Tela Brasil. Apporter le cinéma gratuit était, selon les organisateurs de ce projet, une nécessité comblant les carences qui existaient dans certaines régions. Ainsi, grâce aux salles de cinéma itinérantes, aux ateliers vidéos et aux cours virtuels, le projet Cine Tela Brasil permet de “voyager toujours plus loin, pour rester toujours plus près de ceux qui souhaitent connaître le cinéma”.

Par Laurence de Raphelis-Soissan


De “Cine Mambembe” à “Cine Tela Brasil” : histoire d’une salle de cinéma itinérante

Le projet débute en 1996, lorsque deux cinéastes brésiliens, Laís Bodansky et Luiz Bolognesi, commencent à projeter des courts-métrages brésiliens sur les places publiques et dans les écoles de la ville de São Paulo. “Cine Mambembe”, le nom du projet à l’époque, fonctionne avec un équipement minimum : un projecteur 16 mm, une petite télévision, et une dizaine de courts-métrages brésiliens. Le tout voyage dans une vieille Saveiro.

Un an plus tard, le duo décide d’étendre son projet au delà des frontières de São Paulo, et de faire ainsi voyager le cinéma dans tout le pays. Ils renforcent leurs moyens, s’équipent d’un projecteur 35 mm, et s’associent les services d’une équipe de projectionnistes et de producteurs. Dans le même temps, le Ministère de la Culture brésilien leur apporte son soutien.

En 2004, le « Cine Mambembe » conclut son premier partenariat avec le groupe CCR (Companhia de Concessões Rodoviárias). Ce dernier leur permet de créer une vraie salle de cinéma ambulante. L’espace, climatisé, peut contenir 225 chaises et permet de se protéger de la pluie et de la lumière. Les films diffusés gagnent en qualité avec un projecteur de 35 mm, un son “surround” et une projection en cinémascope. Le modeste “Cine Mambembe” devient l’ambitieux “Cine Tela Brésil”. Cine Tela Brasil est la première salle de cinéma itinérante du pays. Elle se déplace de périphérie en périphérie, et de ville en ville, apportant le cinéma gratuit à une population qui n’a pas accès aux salles traditionnelles. Selon Cine Tela Brasil, une grande partie du public qui accède à ces séances découvre ainsi le cinéma pour la première fois.

 

Reportage sur le cinéma itinérant de Cine Tela Brasil :


 

Signalons enfin qu’en 2008, sous le patronage de la Fundação Telefônica et toujours en partenariat de la CCR, une seconde salle itinérante a vu le jour.

 

 

Des salles de cinéma itinérantes…à la formation audiovisuelle

Mais le projet ne s’arrête pas aux salles de cinéma itinérantes. En 2007, Cine Tela Brasil emmène dans son périple une équipe de cinéastes-éducateurs. C’est la naissance du programme Oficina Itinerante de Vídeo Tela Brasil” (Atelier Itinérant de Vidéo Tela Brasil), qui a pour objectif de diffuser gratuitement une formation audiovisuelle aux jeunes des communautés du pays. Les ateliers proposent contenus, équipements, et formation pratique à la réalisation cinématographique. Pendant 11 journées consécutives, out le processus de création d’un film est ainsi enseigné, de la rédaction du manuscrit jusqu’au montage.

Lors de chaque atelier, les élèves produisent trois courts-métrages. Le dernier jour de cours, les réalisations sont projetées lors d’une séance spéciale, à la communauté et à l’entourage des élèves. Un professionnel – auteur, réalisateur ou acteur – reconnu du milieu de l’audiovisuel est par ailleurs convié à chaque représentation, pour commenter les films réalisés et échanger avec les élèves.

Le Coletivo Tela Brasil, communauté virtuelle créée sur le site « Educarede » poursuit le travail des ateliers, en maintenant le contact entre l’équipe professorale et les jeunes réalisateurs, afin d’aider élèves et anciens élèves dans la réalisation de leurs propres projets audiovisuels.

Le partenariat entre Cine Tela Brasil et la Fundação Telefônica a enfin permis la création du site portail Tela Brasil qui propose formation et information en ligne sur l’univers audiovisuel, pour les jeunes et les adultes.

 

 

Aujourd’hui le projet Cine Tela Brasil compte 8 ans de route, a parcouru 83 000 kilomètres, et a réuni 1 million de spectateurs à travers le Brésil. Au final, ce sont 420 villes qui ont été visitées, 885 quartiers qui ont bénéficié de séances de cinéma, et 93 films brésiliens qui ont été projetés lors de 5 046 séances.

En parallèle, 89 ateliers vidéos ont été mis en place, permettant à 2 054 jeunes de classes sociales défavorisées de produire leurs propres films (270 courts-métrages ont déjà été réalisés).

 

 

 

Mots-clés : , ARTS & CULTURE

Laisser un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire)